Français
Espace Extranet
Statistiques des visiteurs
  • Aujourd'hui33
  • Hier187
  • Cette semaine681
  • La semaine dernière963
  • Ce mois3138
  • Total229087
  • Connecté(s) maintenant4

Les anciens de l'IPSI
Portraits des anciens élèves
Appel à contribution RTC 72 "Les médias et le genre"
Date de création: 09 Mar 2021
RTC N° 72   Année 2021
Appel à contribution
Les médias et le genre
Soucieux de participer à l’effort contre les inégalités de genres qui sont toujours présentes dans la sphère médiatique et de renforcer l'autonomisation des femmes dans les représentations médiatiques et dans le milieu professionnel des médias ,l’institut de presse et des sciences de l’information (IPSI) université de la Manouba, Tunis, consacre le dossier du prochain numéro (N°72,  2021 ) de sa revue (RTC) la revue tunisienne de la communication, à la thématique « les médias et le genre » et lance à cet effet un appel à contribution.
Argumentaire
       L’assignation de genre désigne l’action d’attribuer à une personne une place ou un rôle et d’attendre qu’elle l’interprète en se conformant aux attentes sociales, selon qu’elle est perçue comme étant un homme ou une femme. Les médias ont beaucoup d'influence sur la façon dont nous percevons et comprenons le monde qui nous entoure. Ils ont donc le pouvoir d’implanter certaines représentations de genre. Les analyses montrentrégulièrement une sous-médiatisation des femmes et une stéréotypification de leurs rôles sociaux.
Comment les genres sont donc représentés aujourd’hui dans les médias (presse écritetélévisionradio, presse électronique, médias sociaux, jeux vidéo…) ?
Quelques propositions de thèmes à traiter
Disparités entre les genres dans les carrières médiatiques
Même si le nombre de femmes augmente dans les professions médiatiques, les médias restent statistiquement dominés par les hommes qui occupent généralement la majorité des positions de pouvoir.Mesurer l’équilibre entre les genres parmi les décisionnaires au sein des organisations de médias par :
       Le pourcentage de femmes parmi les propriétaires, les responsables de la gestion de l’entreprise et au sein du conseil d’administration
       Le pourcentage de femmes occupant des postes de dirigeants dans les médias (rédactrices-en-chef, directrices de la publication, chefs de département, responsables de bureaux)
 
Disparités entre les genres dans les sujets traités
Les femmes journalistes sont souvent cantonnées à traiter des sujets liés aux besoins des femmes, alors que les hommes journalistes couvrent le plus souvent les sujets « sérieux »
Même lorsque l'information est exacte, d'un point de vue factuel, si elle est exprimée principalement par des hommes, à propos des hommes, cela déforme la réalité. On peut s’interroger à cet effet dans quelle mesure la 'réalité objective' limite les options du journaliste qui veut réaliser un équilibre entre les genres, et dans quelle mesure la vision du monde du journaliste influence les décisions du journaliste et ses choix ?
 
Disparités entre les genresdans les émissions d'affaires publiques
On relève une importante distinction entre les hommes et les femmes appelés à témoigner en tant que spécialistes. Les hommes sont plus souvent cités que les femmes, par exemple à titre d’experts alors queles femmes sont souvent appelées à témoigner dans le cadre de sujet considéré comme « léger ». Ces émissions présentent davantage des spécialistes de sexe féminin lorsqu’il est question de thème comme la culture, la cuisine ou tout ce qui concerne le bien-être. Alors les sujets comme l’économie, la politique ou les problématiques judiciaires sont souvent expliqués par des spécialistes de sexe masculin. 
Indicateurs de recherche pour ce thème :
       Pourcentage de femmes et d’hommes vus, entendus ou évoqués dans les informations et actualités
       Pourcentage de femmes et d’hommes directement interviewés ou cités comme sources d’information et/ou d’opinion dans les informations et actualités.
       Pourcentage de femmes et d’hommes considérés comme (1) porte-paroles ; (2) spécialistes ou (3) citoyen ordinaire/opinion publique dans les informations et actualités.
       Pourcentage du temps, de l’espace et de l’importance (heures de grande écoute, première page, reportages) accordés aux informations évoquant des femmes comme sources d’information et/ou d’opinion ou consacrées spécifiquement/essentiellement aux femmes.
Disparités entre les genres dans la représentation des femmes par rapport à celle des hommes dans le contenu des fictions
Dans les séries télévisées et Les émissions de télé-réalité les femmes sont souvent représentées comme une source de divertissement et non comme personnage principal. Elles occupent des positions passives tandis que les hommes sont impliqués directement dans le développement de l’histoire.
Les personnages féminins n'ont souvent pas de travail. Elles sont aussi des mères et des épouses, et elles n'ont que rarement le rôle d'un personnage dominant qui prend des décisions. Le patron est généralement un homme, alors que les femmes sont montrées comme étant passives, faibles, inefficaces, victimisées …
L'égalité des genres et les médias sportifs 
Les programmes sportifs de grande écoute ne présentent que 12% de femmes.Les hommes sont représentés comme étant plus dominateurs, agressifs, aventureux, actifs et victorieux,
 
Le discours sur les femmes dans les médias sociaux : on y relève souvent des stéréotypesmême sous forme d’anecdote. Certains discours sont même violents envers les femmes ou incitent à la violence contre elles.
L'objectification des femmes dans les médias est transmise verbalement et non verbalement,
L’attractivité des femmes se définit en relation aux images diffusées dans les publicités, à la télévision et différentes autres médias qui représentent la femme idéale comme étant grande, mince et jeune. L’industrie de la mode est connue pour utiliser des mannequins très jeunes.
L'objectification des femmes dans les médias est transmise d’une manière subtile
En commentant par exemple l'apparence des femmes sur un ton d'humour et en faisant des blagues. L’idéal de beauté tourne autour de la jeunesse, la minceur, et de la bonne forme physique.
Les femmes de tous âges continuent d’être définies par leur apparence9. Plusieurs sites proposent des exemples de ce que constitue vieillir « en beauté » ou « avec grâce » pour les comédiennes de 50 et 60 ans, parfois même de 40 ans.  Dans les journaux et sites de « potins », les corps vieillissants des femmes sont présentés en termes négatifs à moins d’avoir subi des interventions chirurgicales jugées « réussies »
Le mariage, la parentalité, et tout ce qui réfère à la vie de famille et domestique sont généralement dépeint comme étant plus important pour les femmes que pour les hommes
Articles ou images encourageant la perception traditionnelle des rôles familiaux des femmes et publics des hommes, les faisant paraître « normaux », comme dans le cas de l’angoisse maternelle, et non de celles des deux parents, par rapport au sort ou au comportement d’un enfant.
Articles faisant allusion aux femmes sur la base de relations personnelles étrangères au sujet de l’intrigue; comme par exemple, lorsqu’il est fait allusion à une femme ministre comme étant l’épouse de quelqu’un
Indicateurs de recherche dabs ce sens :
       Pourcentage de reportages contenant des stéréotypes (interprétation ouvertement sexiste des caractéristiques et des rôles des femmes et des hommes dans la société)
       Pourcentage de reportages contenant des stéréotypes (description des caractéristiques « féminines »/« masculines » et des rôles masculins/féminins traditionnels, les faisant donc apparaître comme normaux et incontournables tout en excluant la possibilité d’attribuer d’autres caractéristiques aux hommes et aux femmes dans la société)
       Pourcentage de femmes et d’hommes décrits comme des victimes (de crimes, de violences/ d’atrocités, de conflits, de catastrophes, de la pauvreté, etc.)
       Pourcentage de reportages donnant une représentation multidimensionnelle des hommes et des femmes (illustrant les efforts déployés par les journalistes pour contester et lutter contre les stéréotypes sexistes)
 
Sujets sur le Traitement attentif au genre dans les médias
       Articles et images où sont mis en cause des stéréotypes, et où est encouragé le débat sur des questions liées au genre dans la perspective des droits humains, tel que dans le cas des femmes pilotes ou des hommes dispensateurs de soins de beauté.
 
       Articles concernant l’inégalité entre hommes et femmes ; structures ; processus ; campagnes visant à promouvoir l’égalité des genres, comme les barrières (‘plafonds de verre’) dans certaines professions.
 
Calendrier et modalités de soumission
-       Les propositions de texte, d’un volume de 500 mots, doivent comporter la problématique, le cadre théorique, la méthodologie et les références bibliographiques et envoyés au plus tard le 31  mars  2021 aux adresses suivantes ipsi@ipsi.rnu.tn et mohamed.hamdane7@gmail.com
-       Date de notification aux auteurs : 10  avril  2021
-       Date de réception des textes : 30 Juin  2021
-       Date de notification d’acceptation des textes : 15 juillet  2021
 
 
 
 
.